A+ / A / A-   |    
  • Un groupement d’employeurs pour travailleurs handicapés

    Image d'illustration

    Dans le département du Rhône, un groupement d’employeurs s’adresse exclusivement aux travailleurs handicapés. C’est l’un des lauréats 2016 du prix « Acteurs économiques et handicap » de l’assureur Ocirp.

    Depuis 2014, le groupement d’employeurs Handi Lyon Rhône facilite à ses entreprises-membres le recrutement de travailleurs handicapés. Plus besoin de dénicher des candidats ou d’éditer des fiches de paie : le contrat de travail (d’une durée de six mois généralement) est signé avec le groupement, qui s’occupe de tout. Les collaborateurs sont ensuite mis à disposition des employeurs, pour subvenir à leurs besoins ponctuels ou récurrents. Il s’agit essentiellement de missions d’assistance administrative. « D’un côté, cela permet aux adhérents de pourvoir leurs postes à temps partiel, saisonniers ou en remplacement et de s’acquitter de leur obligation d’emploi de travailleurs handicapés ; le tout dans le cadre d’un engagement mesuré, qui leur donne le temps de vérifier et valider les compétences de la nouvelle recrue. De l’autre, les salariés du groupement ont la possibilité de tester plusieurs environnements professionnels à la fois tout en bénéficiant de formations ; c’est une manière de sécuriser leur parcours », explique Stéphanie Anthouard, l’animatrice du groupement.

    Demandeurs d’emploi en reconversion

    C’est elle seule qui « s’occupe de tout » : « Je me charge notamment de présélectionner des candidats pour les entreprises. Je ne leur en présente pas plus de deux ou trois et je leur fais part des points forts et faibles de chacun. La question du handicap est abordée, en toute transparence, sous l’angle des contre-indications et des aménagements potentiels. J’accompagne ensuite l’intégration du collaborateur et j’assure un suivi tout au long de la mission », détaille-t-elle. Une trentaine d’employeurs publics et privés de tous secteurs d’activité – et majoritairement des PME – adhèrent au groupement, pour 50 euros par an. Les demandeurs d’emploi qui accèdent au dispositif sont adressés par Cap emploi, les missions locales, les associations de réinsertion locales… « Il s’agit surtout de personnes faiblement diplômées en situation de reconversion professionnelle après un accident du travail ou la survenue d’une maladie professionnelle. La moyenne d’âge est de 42 ans, » précise-t-elle.

    Deux-tiers de « sorties positives »

    En presque trois ans, 39 travailleurs handicapés sont passés par le groupement. Dix-huit d’entre eux font actuellement partie de l’effectif. « À la fin d’une mise à disposition, dans les deux tiers des cas, les collaborateurs sont directement embauchés par l’entreprise ou se voient confier un nouveau poste chez un autre adhérent, » souligne Stéphanie Anthouard. Le groupement d’employeurs Handi Lyon Rhône projette par ailleurs de proposer des périodes d’immersion aux professionnels qui risquent un licenciement pour inaptitude : « Des entreprises m’ont fait part de leur malaise quand elles sont confrontées à ce genre de situation en interne, explique-t-elle. Nous pourrions proposer aux employés concernés d’expérimenter une activité ou un secteur différent au sein du groupement, pour préparer une éventuelle reconversion. »

    1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles(1 votes, moyenne: 4,00 sur 4)
    Loading...




  • Commentaire :

Recrutement Société Générale

jui, 2019

Option de tri

lun

mar

mer

jeu

ven

sam

dim

-

-

-

-

-

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

Aucun évènement

Comment expliquez-vous que le handicap soit perçu comme un frein en entreprise ?

VALIDER LE SONDAGE
Loading ... Loading ...
  • N/A